03 Fév

Les Français plébiscitent l’armement des vigiles et des agents municipaux

Une patrouille de deux policiers municipaux de la commune de Saint-Germain-en-Laye, marche dans les rues de la ville afin d’assurer la sécurité. Cette commune serait la ville la plus sûre de France.
Saint-Germain-En-Laye le 13/06/2008.
Photo François Bouchon / Le Figaro

Inquiets devant la hausse des violences du quotidien, les citoyens appellent à un renforcement des moyens de protection, selon le baromètre Fiducial/Odoxa dévoilé en exclusivité par Le Figaro.

Face à la menace, la population en appelle à l’«union sacrée». Le baromètre Fiducial/Odoxa sur la sécurité des Français en témoigne: pas moins de 60 % d’entre eux réclament une meilleure coopération entre les forces de sécurité publiques et privées «en fonction de leur compétence et de leur disponibilité». Gardant en mémoire la «grogne» des policiers confrontés à la pression terroriste et à une violence de plus en plus enkystée dans les pores de la société, la moitié des sondés (52 %) jugent désormais que les missions sont «mal réparties» entre la police, la gendarmerie et la sécurité privée.

C’est donc en toute logique qu’ils accueillent avec bienveillance les préconisations du rapport Thourot-Fauvergue, remis début septembre au gouvernement, sur le fameux « continuum de sécurité», censé permettre de recentrer les services de l’État sur le régalien.

Source : Le Figaro