22 Mar

Confinement Covid-19 : Mesures d’urgence pour la sécurité privée

Dans un communiqué de presse du 16 mars, le Groupement des entreprises de sécurité (GES) alertait sur les conséquences des mesures de protection et de prévention face à l’épidémie Covid-19 pour la sécurité privée.

En effet, dans la crise que connaît notre pays, les entreprises de sécurité privée, comme d’autres bien évidemment, font face à de multiples difficultés.

Par ailleurs, le GES soulignait, qu’afin de maintenir au mieux la participation de la sécurité privée au maintien d’un niveau minimal d’activité, dans un contexte sanitaire complexe, certaines mesures relatives aux agents de sécurité seraient les bienvenues. A savoir :

  • un approvisionnement en gels et gants, pour certaines entreprises de sécurité, tout en prenant en compte que les forces publiques et les équipes sanitaires doivent être prioritaires.
  • la possibilité pour certains agents de sécurité de bénéficier de la garde de leurs enfants dans les crèches et écoles, comme pour certaines autres professions indispensables.

D’autres mesures urgentes

Par ailleurs, afin d’établir un partenariat optimal, le GES estime « que la mise en place d’un lien permanent entre le GES et le ministère de l’Intérieur, par le biais de la Délégation aux coopérations de sécurité, ainsi que la mobilisation du réseau des référents départementaux « Sécurité privée » du GES, est indispensable : l’échange d’informations permanent, dans ce contexte, doit avoir lieu. La sécurité privée s’inscrira pleinement dans le nécessaire continuum de sécurité, qui doit, après avoir été appelé de ses voeux par plusieurs ministres de l’Intérieur, devenir concret, aujourd’hui plus que jamais. »

Enfin, en vue d’un retour à la normale le plus proche possible, et pour l’anticiper, le GES considère qu’il faut prendre dès aujourd’hui certaines mesures : la prolongation de la durée de validité des cartes professionnelles des agents de sécurité ainsi que des qualifications des agents de sécurité incendie est nécessaire. En effet, si, d’ores et déjà, des blocages apparaissent pour la réalisation des recyclages, ceux-ci risquent de paralyser le secteur de la sécurité privée lorsque la reprise de l’activité redeviendra possible. A suivre…